Qui sommes nous?

Le Bol, Pôle de coopération sur l’alimentation

Les ingrédients

Environ une trentaines d’organisations de l’agglomération lyonnaise constituent Le Bol aujourd’hui.
Le Bol, c’est aussi environ 80 salariés, des centaines de producteurs et de bénévoles, des milliers de consommateurs.
Ses structures membres travaillent dans les domaines de la production, la transformation et/ou la distribution de proximité, ainsi que le développement de l’agriculture paysanne et/ou biologique.

La recette

Le Bol s’est fixé comme objectif principal de participer à la construction d’un système agro-alimentaire local, solidaire et écologique en région lyonnaise.

Objectifs généraux

  • mettre en lien les organisations de l’Économie Sociale et Solidaire œuvrant à une relocalisation alimentaire, de la production à la consommation, sur la région lyonnaise et ses environs
  • favoriser le développement de coopérations et de mutualisations entre ses structures membres pour que chacune se consolide et se développe
  • participer à la construction d’un système agroalimentaire local, solidaire, écologique
  • favoriser le développement des jardins nourriciers pour une autoproduction partagée
  • communiquer et sensibiliser aux enjeux de l’alimentation locale et de qualité auprès du grand public

Impacts attendus

  • Développement d’activités : accélération de la croissance économique du secteur
  • Innovations économiques : mise en place et test de nouveaux modèles économiques, permettant notamment l’amélioration de l’accès à tous à des aliments de qualité
  • Emploi : création d’emplois et amélioration des compétences des salariés du secteur
  • Valorisation des ressources locales en consolidant les effets vertueux de l’économie circulaire
  • Innovation sociale, avec la mise en place d’une nouvelle gouvernance territoriale sur ce secteur

Stratégie

Pour atteindre ces objectifs, Le Bol se base sur les expériences antérieures du collectif, sur les compétences internes en conduite de projet et en animation, et sur une stratégie : plutôt que de faire « à la place de » ses membres, il suscite des projets chez ses membres, en organisant et en animant des temps de réflexion et d’échanges sur des problématiques concrètes qu’ils rencontrent. Il peut aussi porter lui-même des projets d’intérêt collectif, c’est-à-dire mobilisant une grande partie de ses membres.
Cette stratégie fait du Bol un outil aux mains des entreprises et associations. Un outil dont l’importance (financière, fonctionnelle) pourra monter en puissance graduellement, en cohérence avec ce que souhaitent les organisations membres.