Apéro Coup d’Bol #5 – le 15 mai 2018
23 mai 2018

Apéro Coup d’Bol #5 – le 15 mai 2018

Sujet :

Pas d'agroécologie sans élevage paysan

Intervenant :

Laurence Paccard et Nathalie Bedel, deux paysannes dans le domaine de la production animale.

Le mardi 15 mai dernier, nous avons assisté à l’apéro Coup d’Bol#5 organisé et porté par l’une de nos structures membre : le réseau AMAP AURA. C’est donc à Boulang’ & Patiss’, au 107 rue de Marseille, que nous accueilli deux paysannes de la région lyonnaise venues témoigner de leur quotidien, de la relation entre élevage paysan et agroécologie, et de l’impact de leur activité sur celle-ci. Revenons sur notre rendez-vous mensuel !

À la découverte de l’élevage paysan

En premier, nous avons Laurence Paccard, éleveuse de volailles, mais aussi de brebis et d’agneaux. Elle élève ses bêtes pour pouvoir produire de la viande et la revendre par la suite au travers de la vente directe.

Ensuite, nous avons Nathalie Bedel, transformatrice à la Ferme de Chasse-Nuages. Elle s’associe avec son frère, qui est éleveur, en 2014 pour produire du fromage de brebis bio. Son troupeau compte plus de cent chèvres laitières élevées en plein air. En 2017, c’est 70 000 litres de lait qui ont été transformés.

L’objectif de cet apéro était de discuter et débattre sur l’élevage paysan et de son impact sur l’agroécologie. Les échanges avec les participants ont gravité autour de différents thèmes :

  • le rapport aux animaux et à leur mise à mort
  • le rapport à la ville et aux consommateurs
  • l’importance d’une alimentation de qualité et équilibrée pour avoir un produit final qualitatif
  • les avantages que propose l’élevage paysan en produisant de la ressource pour nourrir les sols et notamment pour permettre la production de légumes.
  • leur vision des réglementations et de l’élevage industriel

Les deux paysannes reconverties nous ont fourni un regard très personnel afin de nous apporter un éclaircissement sur toutes nos questions. Ces échanges ont été riches et non seulement parce que Nathalie avait apporté du fromage à déguster !

Et l’agroécologie, c’est quoi en fait ?

Agroécologie, ça vous dit rien ? Les pratiques agroécologiques se fondent sur l’association de 5 principes, déclinés par Miguel Altieri en 1995 :

  • le renouvellement de la biomasse et l’entretien de la fertilité des sols
  • la minimisation des pertes en énergie solaire, en air et en eau
  • la diversification génétique dans le temps et l’espace
  • la valorisation des interactions biologiques
  • la lutte contre les ennemis des cultures (maladies, ravageurs et adventices)

Ainsi, en appliquant ces principes, l’objectif est d’atteindre un équilibre (dynamique) de l’agroécosystème.

Par Le Bol